Carte de visite : les 9 éléments indispensables pour soigner son image !

En cette ère de digitalisation, certains professionnels tendent à tout faire en numérique et à oublier notamment l’utilité d’une carte de visite. Certes, le digital tient désormais la première place, mais ces petites cartes en carton/papier restent des indispensables en communication. Pourquoi ? Et comment faire pour créer une carte de visite efficace ? Suivez le guide.

Le but de la carte de visite

La carte de visite est la carte d’identité commerciale de l’entreprise. Elle constitue, avant tout, une empreinte physique que l’on peut déposer auprès d’un client potentiel, en vue d’une prospection.

Il s’agit de l’outil de mémorisation du premier contact, qui constitue en même temps un bon moyen pour fidéliser. En communiquant les informations essentielles rapidement, cette petite carte assure la continuité des échanges entre le professionnel et son futur collaborateur.

Fournir l’objet permet de passer un sentiment d’importance à l’interlocuteur. Cela aide à se souvenir des échanges réalisés entre les deux personnes, de ce fait, quelques jours plus tard, le client ou le collaborateur potentiel retrouvera facilement les informations sur la carte, pour contacter son interlocuteur, en vue de poursuivre les échanges.

Une carte de visite constitue, par ailleurs, un outil efficace pour faire un lien avec tous les autres supports. Elle réunit tous les accès aux offres de l’entreprise, dont notamment les accès web, ce qui permet au client potentiel d’aller plus loin.

Il ne faut pas non plus oublier que le design de cette petite carte reflète automatiquement les valeurs de l’entreprise. Si elle est bien faite, elle contribue forcément à renforcer l’image professionnelle de la société.

Comment créer une carte de visite efficacement ?

Pour être efficace, une carte de visite ne doit surtout pas se faire à la va-vite. Quelques éléments doivent, en effet, être pris en compte, afin que les informations fournies sur la carte soient à la fois attractives et faciles d’accès.

Une seule police d’écriture

Le choix de la police constitue l’une des priorités dans la création de la carte. Une carte d’identité commerciale se doit, avant tout, d’être lisible. L’idéal est de choisir une police d’écriture de 7,5 points au minimum, afin que l’on puisse la lire facilement. Il ne faut pas non plus utiliser des polices différentes, mais se limiter à un seul caractère. Par contre, il est conseillé d’utiliser des tailles de police différentes pour chaque catégorie d’information, afin que la lecture et la mémorisation des données soient plus harmonisées.

Utilisation de votre logo en haute résolution

Le logo étant le symbole même de l’entreprise, il doit catégoriquement figurer sur la carte de visite, et pas n’importe comment, puisque cet élément visuel doit permettre une mémorisation dès le premier coup d’œil. Le choix d’un logo en haute résolution est, ainsi, primordial, non seulement pour des raisons de design, mais aussi pour des raisons de clarté. Son emplacement, ainsi que sa taille peuvent ensuite être choisis librement, en fonction du design général de la carte.

Une identité graphique bien pensée

Pour qu’une carte de visite soit bien faite, sa conception doit être précédée par l’élaboration d’une charte graphique. L’entreprise doit définir à l’avance les codes couleurs, les polices, ainsi que l’emblème qui la représente. La conception de la carte doit ensuite être réalisée en respect de ces éléments. Cela va assurer l’harmonie entre tous les supports de communication, ce qui va en même temps faciliter la mémorisation de l’entreprise par les consommateurs. Il ne faut pas non plus omettre que la carte de visite est un élément qui va susciter la première impression chez le futur client. Une identité visuelle bien définie va alors contribuer au renforcement de son image.

Un mail simple et visible

Ceci étant, une carte de visite vide, aussi belle soit-elle, reste un bout de carton sans intérêt pour l’entreprise. Il faut savoir y fournir les informations essentielles, dont, entre autres, l’adresse email qui permet de contacter la société plus tard. Cette adresse doit être écrite le plus simplement possible pour être lisible, bien que l’on puisse également la mettre en italique ou en gras pour la différencier des autres données. En outre, l’adresse email ne doit pas être compliquée à mémoriser. Inutile de créer une adresse email trop longue. Il faut plutôt opter pour des noms faciles à retenir.

Le numéro de téléphone

Une autre information essentielle à faire figurer sur la carte, c’est également le numéro de téléphone. La plupart des professionnels le mettent en gras, avec une taille de police beaucoup plus importante, afin qu’il soit le plus facile d’accès possible. Le numéro de téléphone reste, en effet, le moyen de contact le plus rapide. Et, idéalement, il faut en fournir au moins deux aux clients.

Son activité principale

L’entreprise ne doit surtout pas oublier de mettre les services qu’elle propose sur sa carte de visite. Le but même de la carte étant de faire connaître ses offres et de prospecter de nouveaux clients, il faut y inscrire au moins son activité principale. Le nom, ainsi que la fonction du détenteur de la carte doivent également y figurer, afin que l’interlocuteur puisse savoir à qui il a affaire.

Attention aux éléments qui composent votre carte de visite !

En dehors de son graphisme général et de son contenu, une carte de visite se doit aussi de respecter quelques règles techniques.

Le papier

Le choix du papier a notamment un impact important sur la qualité de carte, et doit absolument être fait minutieusement. Chacun est libre de choisir un papier brillant, mat, ou encore couché, selon ses aspirations, mais il est toujours conseillé de ne pas descendre au-delà de 300 grammes. Les papiers trop fins sont catégoriquement à éviter, mais il est possible, notamment pour les métiers institutionnels, d’utiliser des papiers texturés.

La finition

Il existe également des techniques de finition diverses qui peuvent améliorer le rendu final de la carte de visite. L’utilisation d’un vernis sélectif permet notamment de mettre certains éléments de la carte en évidence. Il est aussi possible de réaliser un pelliculage, afin d’avoir un résultat plus doux ou des couleurs plus vives, en fonction du secteur d’activité de l’entreprise.

Recto ou recto verso ?

Pour la question « recto ou recto verso », l’un comme l’autre peut se faire tant que la carte de visite n’est pas trop encombrée. En effet, peu importe les informations inscrites sur la carte, l’important est d’avoir une bonne aération, en recto comme en verso. Il faut ainsi lister les données à faire figurer sur la carte et bien les organiser. Un recto convient généralement aux informations essentielles, comme le nom et le numéro de portable, tandis qu’un recto verso est plus adapté pour l’ajout de données supplémentaires. Dans les deux cas, il faut toujours respecter une certaine marge en bordure.

Conclusion

Pour qu’une carte de visite soit réellement efficace, elle doit répondre aux questions « Qui ? » « Quoi ? » et « Comment ? ». Il revient ensuite à chaque entreprise de définir son design en fonction des valeurs qu’elle souhaite passer. Dans tous les cas, l’important est de véhiculer une bonne image.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces articles peuvent également vous intéresser